Le vice-président de la BAD Lavasa réaffirme son soutien à l'Ouzbékistan pour renforcer le secteur privé

Le gouvernement d'Ouzbékistan a fait des progrès remarquables dans le développement de partenariats public-privé au cours des dernières années, en particulier compte tenu des énormes défis posés par la pandémie de COVID-19, a déclaré M. Lavasa.


M. Lavasa a félicité le gouvernement d'avoir atténué l'impact négatif de la pandémie sur l'économie. Crédit d'image : Twitter (@ADB_HQ)
  • Pays:
  • Ouzbékistan

Vice-président de la Banque asiatique de développement (BAD) pour les opérations du secteur privé et les partenariats public-privéAshok Lavasa rencontré de hauts responsables gouvernementaux et des parties prenantes clés la semaine dernière à Tachkent, réaffirmant le soutien de la BAD au programme de réforme de l'Ouzbékistan et aux efforts visant à renforcer le secteur privé.



M. Lavasa a rencontré le vice-Premier ministre, le ministre des Investissements et du Commerce extérieur et le gouverneur de la BAD, Sardor Umurzakov ; le vice-Premier ministre et ministre du Développement économique et de la Réduction de la pauvreté Jamshid Kuchkarov ; et d'autres partenaires du gouvernement et du secteur privé pour discuter des opérations de la BAD dans le pays.

« Le gouvernement de l'Ouzbékistan a fait des progrès remarquables dans le développement de partenariats public-privé au cours des dernières années, en particulier compte tenu des énormes défis présentés par le COVID-19 pandémie», a déclaré M. Lavasa. « La BAD réaffirme son soutien global et intégré à l'Ouzbékistan y compris par le biais de conseils politiques, de renforcement des capacités, de conseils en matière de transactions pour préparer des projets PPP bancables, de prêts au gouvernement et de financements directs à des entités clés du secteur privé. Construire un environnement favorable à un secteur privé fort et mobiliser les ressources, l'expertise et l'innovation du secteur privé sont essentiels pour le développement durable. La BAD mettra également l'accent sur la diversification en se concentrant sur les investissements du secteur privé dans la santé, l'éducation et l'agro-industrie.'



M. Lavasa a félicité le gouvernement d'avoir atténué l'impact négatif de la pandémie sur l'économie. M. Umurzakov a remercié la BAD pour son soutien budgétaire qui a permis d'augmenter les dépenses de protection sociale et a joué un rôle déterminant dans la reprise économique de l'Ouzbékistan. Ils ont également discuté de leurs intentions mutuelles d'intégrer le développement du secteur privé dans les opérations soutenues par la BAD, notamment par le biais de partenariats public-privé, de solutions de financement en monnaie locale et de produits de rehaussement de crédit pour attirer les investisseurs étrangers.

Lors de sa rencontre avec M. Kuchkarov, M. Lavasa a salué les progrès du gouvernement dans la préparation des partenariats public-privé et a réitéré le soutien de la BAD. Ils ont discuté de l'importance de la stabilité macroéconomique, de la cohérence des réformes et du développement des infrastructures et des institutions pour renforcer la confiance du secteur privé. Ils ont souligné le potentiel d'engagement du secteur privé dans les transports et les services municipaux. M. Kuchkarov s'est félicité du soutien de la BAD pour améliorer l'environnement de croissance des petites et moyennes entreprises.



M. Lavasa a également rencontré le PDG de la Société islamique pour le développement du secteur privé Ayman Amin Sejiny ; PDG de la Société islamique pour l'assurance des investissements et du crédit à l'exportation Oussama Abdul Rahman Kaissi ; Vice-président, Opérations sectorielles à la Banque islamique de développement (BID) Mansur Muhtar ; et d'autres responsables de banques et d'entreprises pour discuter des domaines de collaboration et du soutien de la BAD au secteur privé. M. Lavasa a participé à la table ronde « Investissement PPP dans l'ère post-COVID-19 » lors des réunions annuelles de la BID qui ont eu lieu à Tachkent du 3 au 4 septembre.

L'Ouzbékistan a rejoint la BAD en 1995. Depuis lors, la BAD a engagé des prêts, des subventions et une assistance technique d'un montant de 10,1 milliards de dollars pour l'Ouzbékistan. Soutenir le développement du secteur privé est une priorité stratégique clé dans le cadre de la stratégie de partenariat avec le pays de la BAD pour l'Ouzbékistan , 2019-2023, qui contribuera à faire évoluer le pays vers une économie de marché dynamique et inclusive.